- Drosera adelae est tropicale, sa maintenance est particulière comme pour la plupart des plantes carnivores originaires d'Australie.

- Drosera admirabilis est un drosera en rosette venant d'Afrique du Sud.

- Drosera aliciae à peu près identique à maintenir que la capensis, mais beaucoup moins encombrante. Elle fait partie des droseras en rosette.

- Drosera binata (rossolis à feuilles bifurquées) c'est une sorte d'herbe carnivore à deux branches. La première espèce que j'ai cultivée ne forme que deux ramifications, c'est la variété la plus courante. Par la suite j'ai aussi cultivé la variété dichotoma qui forme généralement 4 ramifications et multifida qui en a facilement 12 et plus dans sa forme "extrema"!

- Drosera burmanni est une petite annuelle de climat tropical.

- Drosera capensis (drosera du Cap) la plante carnivore du débutant par excellence et la plus facile à trouver dans la plupart des jardineries.

- Drosera capillaris est la version américaine de D.rotundifolia avec des petites différences morphologiques.

- Drosera filiformis ssp. tracyi est la sous espèce la plus grande du genre. Elle forme de grands "tentacules" jusqu'à 40 cm de long.

- Drosera prolifera est proche de D.adelae puisqu'elle a la même origine. Elle aime encore moins le soleil.

- Drosera sp. 'Floating' Comme son nom l'indique, elle flotte lorsqu'elle est submergé restant ancrée au fond par une tige.

- Drosera spatulata (rossolis spatulé) est une drosera en rosette très proches de D.aliciae. Elle s'adapte aux climats tempérés et tropicaux. Mon exemplaire est la variété "Okinawa rose".

- Drosera X beleziana (D.rotundifolia X D.intermedia) est un hybride ressemblant à D.intermedia mais plus fine.

- Drosera X intermedia (D.rotundifolia X D.anglica) est une espèce européenne qui n'aime pas qu'on lui fasse de l'ombre. Elle ressemble beaucoup à D.rotundifolia.

- Drosera X obovata (D.anglica X D.rotundifolia X ...) est plus fine et petite que D.capensis bien que similaire d'apparence. Comme son nom l'indique, ses feuilles son plutôt ovales et sa forme se rapproche de D.anglica.

Haut de page...

Drosera adelae :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Ombre Tropical Australie (Queensland) Maintenir humide toute l'année
18 / 65 35 / 95

Mon exemplaire. La fleur Elle est à part de la plupart des droseras à cause de son milieu d'origine, le Queensland. Elle est plus difficile à cultiver, son milieu d'origine étant subtropical. Ce qui fait qu'elle ne supporte pas les fortes variations de température ainsi que le manque d'humidité dans l'air. Elle à besoin d'au moins 70% d'humidité relative ce qui nécessite une serre... Pour garder mon exemplaire, je l'ai mise dans un pot assez large sur lequel j'ai fixé des armatures recouvertes d'un film plastique alimentaire. Elle a ainsi très bien poussé et fleuri. Malheureusement, elle a pris  froid pendant des vacances d'hiver et il n'en reste que de misérables poussesc Ce n'est pas vraiment une plante pour appartement! Par contre elle ira très bien dans un terrarium où elle aura humidité et pas de soleil direct. Les fleurs sont petites mais très jolies, j'ai récupérer très peu de graines. Mon deuxième exemplaire a très bien poussé et fleuri puis s'est mis à sécher... Sans doute le manque d'humidité et le froid. Lorsqu'elle se remet à pousser, elle fait des rejets un peu partout et se multiplie vite au point d'ètre envahissante. Plus les plantes vieillissent et plus elles semblent robustes. Elles supportent même un soleil à peine voilé et des températures un peu plus basses en hiver.

Haut de page...

Drosera admirabilis :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Mi-ombre, plein soleil Tempéré chaud, subtropical Afrique du Sud Léger repos en hiver
8 / 46 35 / 95

De jeunes pousses Ce n'est pas la plus facile. Je les ai obtenues à partir de graines, la pousse est relativement lente et par la suite elle ne semble pas aimer les chaleurs de l'été. Elle forme de jolies rosettes rouges si on la met en plein soleil. J'ai surtout des problèmes en été parce que je ne peux pas lui fournir des nuits fraîches. J'en ai perdues pas mal à cause de ça. J'en ai une en terrarium qui ne semble pas poser de problèmes. Sa rosette est compacte et se colore joliement de rouge. Il ne me reste plus qu'à attendre sa floraison.

Haut de page...

Drosera aliciae :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Mi-ombre, plein soleil Tempéré chaud, subtropical Afrique du Sud Léger repos en hiver
8 / 46 35 / 95

un de mes exemplaires. Elle n'est pas plus difficile que la capensis. La principale différence, c'est l'aspect, un empilement de rosettes, ce qui la rend moins encombrante et donc plus facile à installer sur une étagère. Sa floraison nettement moins fréquente la rend moins attrayante. En fait, je ne sais pas si c'est du aux conditions de ma culture, identique pour les deux, ou si c'est toujours le cas. Peut-être que la lumière artificielle est insuffisante puisqu'elle ne fleuri qu'en plein soleil, ou bien est-ce la durée du jour? Il me faudra attendre plusieurs saisons pour avoir une idée plus précise! Quant à la manière de se nourrir, l'observation du mouvement de capture des feuilles est quasiment impossible, il se fait sur plusieurs jours, on ne peut donc que constater les changements de positions sans vraiment la voir bouger. Ses proies habituelles sont de petits moucherons, moustiques et autres insectes volants et parfois de petits insectes rampants puisque ses feuilles retombent généralement sur le sol.

C'est une plante qui me paraît moins intéressante que la capensis, mais qui a tout de même des avantages par rapport à celle-ci. Ses rosettes ne s'étalent pas hors du pot, ce qui est bien pratique pour de petites cultures. Comme elle reste près du sol, elle peut être intéressante pour faire un tapis de verdure dans une mini tourbière ou un terrarium. Elle aussi est sensible au attaques des pucerons, elle n'aime pas non plus les grands froids et la sécheresse comme la plupart des droseras.

Haut de page...

Drosera binata :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré Australie, Nelle.Zélande Repos hivernal
< 2 / < 36 35 / 95

Binata en fleur. Très proche de D.capensis dans sa culture, elle pousse tout de même moins vite et fleurie un peu moins. La pollinisation ne se fait pas aussi facilement et le nombre de graines est donc nettement plus réduit. Par contre, mon exemplaire semble beaucoup mieux résister aux pucerons. Un autre avantage, quand on ne dispose pas de beaucoup de place, c'est que sa pousse est plus verticale, elle s'étale un peu moins. Il existe plusieurs variété, la plus typique a deux branches simples. Une fois la feuille déroulée, elle forme une fourche plus ou moins ouverte allant du T à un Y serré. Les autres variétés sont : 'multifida' qui se divise en quatre et ses feuilles sont assez grosses et 'dichotoma' qui a de très nombreuses ramifications. Les poils supportant les gouttes sont assez longs, jusqu'à 5 mm ce qui lui permet d'attraper des proies assez grosses. Elle semble aussi moins sensible au froid que D.capensis, elle forme un hibernacle l'hiver pour mieux repousser au printemps. Il n'y a pas de problèmes particuliers pour sa culture.

Haut de page...

Drosera burmanni :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tropical Nord et Est de l'Australie, Asie Annuelle
18 / 65 35 / 95

La petite D.burmanni. Magnifique petite plante qui pousse vite à partir de graines. Il vaut vieux comme elle ne vit qu'un an. Elle est facile, mais les anciennes feuilles pourrissent facilement s'il y a trop d'eau et de chaleur. Le mouvement des feuilles est rapide et très marqué. Je n'ai pas eu de floraison et n'ai réussi à en garder la deuxième année qu'en terrarium. Pour moi elle reste assez capricieuse.

Haut de page...

Drosera capensis :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré chaud, subtropical Afrique du Sud Maintenir humide toute l'année
8 / 46 35 / 95

Détail d'une feuille Elle est particulièrement intéressante parce que facile à entretenir, à reproduire et agréable à observer. Les poils sur les extrémités des feuilles prennent une belle couleur rouge si l'éclairage est suffisant. Je les met au soleil à l'extérieur dès que la température le permet, elles rougissent bien et fleurissent abondemment. En fait, sur une hampe floralle, une fleur fleuri chaque jour avec le soleil de midi puis elle se referme dans la nuit et ainsi de suite jusqu'à la dernière fleur. Si des insectes butineurs sont passé par là ou un de vos pinceau, des graines sont fabriquées en quantités impressionantes. J'ai même eu une invasion après que le vent a dispersé ses graines sur les pots de mes autres plantes. Ca pousse vraiment tout seul, au point qu'elle déborde facilement du pot!

Pour que les gouttelettes de "glue" restent abondantes et donc le piège éfficace, il faut de la lumière et garder une humidité suffisante au niveau du pot et dans l'air. J'ai remarqué qu'en dessous de 40 à 50 % d'humidité relative (ça dépend de la température) les gouttelettes s'evaporent en quantité importante, l'idéal me paraît être aux environs de 65 à 70 %. Si les conditions sont bonnes, la plante attrape sans problèmes des insectes (volant) allant jusqu'à la taille d'une petite mouche, mais pas de guêpes ou d'abeilles. Le mouvement de la feuille est assez lent, voire même imperceptible, mais avec une proie assez grosse et vive, la feuille peut s'enrouler de plusieurs tours. Ce changement de position d'une observation à l'autre donne vraiment une impression de vie contrairement à la plupart des plantes non carnivores. Un seul problème est revenu à plusieur reprises, les pucerons! J'ai utilisé un insecticide en bombe, mais il a tendance à "brûler" les jeunes pousses et à stopper la croissance. En fait, c'était du au gaz de propulsion (butane). Maintenant je n'utilise qu'un insecticide systémique en poudre à diluer dans de l'eau et il n'y a plus de problèmes.

Haut de page...

Drosera capillaris :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré froid à chaud Amérique Parfois annuelle
8 / 46 35 / 95

Vue d'ensemble Encore un drosera en rosette! Elle est un peu plus difficile que celles du genre aliciae. Elle craint les fortes chaleurs et est plus sensible aux excès ou manques d'humidité.

Haut de page...

Drosera filiformis ssp. tracyi :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré chaud Etats-Unis (S.E.) Repos hivernal
8 / 46 35 / 95

Une nouvelle pousse Cette sous espece de D.filiformis pousse facilement à partir de graines, mais la pousse est assez lente et la plante est tres sensible aux moisissures et à la pourriture. Attention de ne pas mettre trop d'eau. Elle n'aime pas non plus être trop au sec. Avec un bon dosage ça pousse bien. Elle forme un hibernacle en hiver mais il existe une variante qui pousse toute l'année.

Haut de page...

Drosera prolifera :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Ombre Tropical Australie (Queensland) Maintenir chaud et humide toute l'année
18 / 65 35 / 95

D.prolifera Une proche parente de D.adelae, mais elle supporte encore moins le soleil. Seule les endroits ombrés et humides lui conviennent. Tout rayon de soleil lui sera fatal à plus ou moins longue échéance. Elle se reproduit facilement et d'une manière unique parmi les plantes carnivores: Une nouvelle plante pousse à partir de l'extrémité de la hampe florale qui est rampante. Un fort taux d'humidité et une température chaude et constante sont les clefs de la réussite.

Haut de page...

Drosera sp. 'Floating' :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré chaud Afrique du Sud Immergée au printemps
8 / 46 35 / 95

Quelques plantes Très intéressantes petites plantes en rosette. Je les ai obtenues à partir de graines. Lors de leur croissance, elles aiment avoir beaucoup d'eau, même au dessus de la tête. Par contre, en été, il vaut mieux réduire l'arrosage pour éviter qu'elles ne pourrissent. Le muscilage au bout des poils est abondant.

Haut de page...

Drosera spatulata :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré chaud, subtropical, tropical Asie, sud du Japon à l'Australie du nord Croissance ralentie en hiver
10 / 50 35 / 95

Deux plantes du même âge! J'ai fait des semis pendant l'hiver, mais peu de graines ont germé. La pousse est relativement lente mais la plante est bien formée au bout de quelques semaines tout en restant petite. Elle ressemble vraiment à D.aliciae en taille et forme mais les feuilles se colorent en rose/rouge en plus des poils contrairement à sa cousine. Petit à petit elles grossissent et ont pris de belles couleurs rouges. La croissance ne se fait pas à la même vitesse suivant les pousses. Lorsque certaines ont 2 cm de diamètre, d'autres n'en sont qu'à 5 mm. Les fleurs de ma variété sont d'un magnifique rose avec le centre blanc translucide. Elles ne restent ouvertes qu'en plein soleil pendant quelques heures voire quelques minutes. Pour obtenir plus de graines, il vaut mieux les polliniser avec un pinceau. Ensuite il ne reste plus qu'à attendre que la capsule commence à s'ouvrir pour récolter.

Haut de page...

Drosera X beleziana :

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré Europe Repos hivernal
5 / 41 35 / 95

Son hibernacle D.rotundifolia X D.intermedia est très proche de D.intermedia. Je l'ai découverte par hasard dans un de mes pots de sarracenias. En hiver, elle forme une rosette, toutes les feuilles de l'année précédente meurent et de nouvelles repoussent au printemps et elle en profite aussi pour se multiplier par des stolons. Pas de difficulté particulière si on la laisse se reposer en hiver. Elle forme de nombreuses petites fleurs blanches que l'on a à peine le temps d'apercevoir le matin. J'ai aussi récolté de nombreuses graines. Il semblerait pourtant que cet hybride soit stérile, ce qui me fait douter de son identité. Il pourrait s'agir soit d'une forme de D.intermedia soit de D.X beleziana recroisée avec D.intermedia.

Haut de page...

Drosera X intermedia :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré Hybride de culture Repos hivernal
5 / 41 35 / 95

Son premier moucheron. Lorsque je ai achetée D.rotundifolia X D.anglica, ce n'était qu'une toute petite pousse, ou plutôt trois petites pousses que j'ai séparées assez rapidement. Elles n'ont presque pas de racines (sans doute des stolons d'une plante plus grosse), mais sont assez vigoureuses. La forme des feuilles est plutôt proche de celle de D.rotundifolia. Elles font régulièrement de nouvelles feuilles et la plus grosse fait déjà une hampe florale. Deux fleurs blanches ont fleuri à tour de rôle pendant un jour chacune. Attention, les fleurs consomment beaucoup d'énergie et ralentissent fortement la croissance. Pour récolter les graines il faut attendre au moins trois semaines que les capsules s'ouvrent. Elles capturent très efficacement les moucherons. Enfin, il y a déjà de nouvelles pousses qui se forment (au mois de juin, température de 28°C et 80% d'humidité relative) à partir des anciennes feuilles qui s'enfoncent dans le sol! Pas de problème donc pour la reproduire.

Haut de page...

Drosera X obovata :Photos

Temp. (°C / °F) Exposition Climat Origine Remarques
min. max. Plein soleil Tempéré Europe Maintenir humide toute l'année
5 / 41 35 / 95

Peu après l'acquisition. Celle-là, je l'ai trouvée à Okinawa. Malheureusement elle avait des pucerons et autres parasites. Je me suis débarrassé des pucerons et elle pousse bien. Elle ressemble à D.anglica et est nettement plus petite que D.capensis ce qui devrait me permettre de la mettre dans mon terrarium. Elle fleurit abondamment(4 hampes florales en quelques semaines) comme D.capensis et donne beaucoup de graines après seulement une à deux semaines. Là, il y a un problème, normalement c'est un hybride stérile! Après quelques recherches, la meilleure explication (fournie par Peter D'Amato) semble être qu'elle a été croisée à nouveau avec D.anglica. On aurait donc affaire, en fait, à (D.anglica X D.rotundifolia) X D.anglica, mais rien n'est moins sûr... Elle se reproduit aussi par ses feuilles qui se plantent dans le sol pour donner une nouvelle pousse. Pas de difficulté particulière pour cette plante et elle est moins envahissante que D.capensis.

Haut de page...


Dernière modification le samedi 2/08/2008
URL: http://gelinaud.free.fr/carni/pagdyn.php